Filets anti-algues Petit Bourg Guadeloupe

Filets anti-algues Petit Bourg Guadeloupe

LE BARRAGE

Notre projet est d’installer un barrage qui a été créé, mis au point et testé par la société DPSF dont le gérant Alexis de JAHAM, est marin pécheur de métier.
Cette mise au point a été effectuée sur plusieurs années. Plusieurs installations ont déjà été réalisées sur le littoral Martiniquais, et fonctionnent de façon satisfaisante.

DONNÉES TECHNIQUES

La fonction du barrage est d’éviter l’échouage des algues sur le rivage

• Ce barrage bloquant, sera posé à environ 300 m du rivage pour éviter la nuisance des émanations de H2S/ NH3, sachant que c’est lors des échouages que les sargasses dégagent le plus de gaz.

• Les mailles de ce filet rigide ne piègent pas les poissons.

• Il est maintenu en surface à une hauteur de 20 cm ou plus selon conditions, par des bouées jaunes, en plastique rigide, visibles pour la navigation et la baignade.

• Il est démontable et réglable en fonction du fond, des marées et des courants.

• Le barrage ne touche pas le fond ce qui permet à la faune marine de passer en dessous.

• Les algues sont bloquées sur le barrage, s’asphyxient, se décomposent après 5 jours et coulent, à 3 mètres de profondeur, dans la vase sans échouage sur le rivage.

• Il n’est pas obligatoire de les récupérer sur le barrage, mais il est aisé pour les engins et bateaux de les ramasser.

• Pour empêcher aux algues de dévier dans une autre baie, possibilité de créer des poches dans le filet.

• Créer des zones de stockage en pleine mer pour un éventuel ramassage.

• Dans la baie d’Arnouville, le sol est vaseux, ce qui permettra la bonne tenue des ancres.

• Le barrage bloquant ne détériorera donc pas le corail, ou les herbiers, ce qui est très important, et protègera la mangrove sur toute sa distance.

• Il gardera les algues bloquées, afin qu’elles n’échouent pas chez les voisins.

Quelques informations à propos du filet anti-sargasse